Événements

Hommage à Max Pinchard

 

Hommage à Max Pinchard  le 30 novembre  à Rouen et  les 6  et 7 décembre à Grand Couronne.

C’est au cours de trois concerts que plusieurs professeurs des Conservatoires de Rouen et de Grand Couronne, sous l’impulsion d’Elise Rege, pianiste dans les deux établissements,  ont  eu à cœur d’organiser un Hommage pour le dixième anniversaire du décès de Max Pinchard. Les élèves  des deux établissements  ont ainsi pu faire revivre quelques pages  écrites par le pédagogue qu’était l’ancien  directeur du Conservatoire de Grand  Couronne, par ailleurs professeur, durant de nombreuses années, de la classe d’histoire de la musique et de la classe d’orchestre du Conservatoire de Rouen.

C’est ainsi qu’on a pu apprécier le recueil de pièces pour le piano : Le cœur enfantin et subtil,  trois des  9 pièces du cahier appelé : les Golfes d’ombre  la Mort du Clown  et Laudes.  Grâce à de grands élèves des classes de chant et de piano, on a  pu écouter des mélodies : Le pain des ombres, des extraits de Au Cœur du sang et des airs de Dans la forêt des fées,  conte musical pour voix et orchestre. Grâce à la classe de  tuba, on a pu découvrir : Spargens sonum pour  4 tubas. Les chorales de Gd Couronne et Petit Couronne ont chanté Mondcivitania et  donné la cantate Au clair du soleil, accompagnés par l’orchestre les Passerelles.  C’est aussi grâce à cet ensemble qu’on a entendu De Nuage et de vent pour orchestre à cordes et Fleurs de patience  avec hautbois.

On doit aux professeurs d’avoir pu savourer La Fontaine Castalie pour violoncelle et piano  et le Divertissement d’été pour violon, violoncelle, flûte traversière et piano et l’Aria de la Sonate pour flûte et piano.  

C’est  grâce à tant de talents  conjugués  et fervents qu’on a pu réentendre, au cours de ce qui se voulait « un travail pédagogique», quelques  aspects du catalogue des œuvres du compositeur.   

Qu’ils soient  tous,  professeurs et élèves, vivement  félicités et remerciés.

 

 

 

 

 

 

 

Hommage à Max Pinchard à Grand Couronne et à Rouen

 

Jacqueline Pinchard, très touchée par l’Hommage à Max Pinchard, pour le dixième anniversaire de son décès,  tient à dire sa reconnaissance à tous ceux qui ont travaillé pour organiser et  mettre en chantier les pages musicales du compositeur.  En effet, il fallait réunir les partitions  afin de choisir les pièces réalisables dans le cadre d’un travail pédagogique. Il fallait aussi  trouver la répartition des programmes entre les trois concerts pour faire une présentation attrayante.

Tout a été réussi,  grâce à la bonne volonté et à l’engagement des professeurs qui ont su communiquer leur enthousiasme aux élèves, petits et grands. Ceux-ci ont été exemplaires pour le sérieux de leur apprentissage d’une musique parfois difficile.  Leur attention à écouter les autres camarades a été particulièrement remarquée.  Cette réalisation commune doit beaucoup à Elise Rege, l’animatrice du projet. Qu’elle soit assurée de la reconnaissance de la famille  et des amis de Max Pinchard.

Que soit remercié  le Conservatoire  de Rouen, où Max Pinchard a été professeur  durant de nombreuses années de la classe d’Histoire de la musique et de la classe d’orchestre.  Merci à Philippe  Tailleux, pour l’évocation de la carrière de Max Pinchard, compositeur. Que soit remerciée Florence Auguste, directrice,  pour son accueil  et les mots chaleureux  prononcés lors des auditions-concerts  au Conservatoire de Grand Couronne,  qui porte le nom de Max Pinchard.

 Merci à Monsieur Patrice Dupray,  maire de Grand Couronne,  qui a honoré de sa présence chaque manifestation.

Merci, aux enfants, aux chorales  de Leïla  Galeb, Lydia Vincent  et Noémie Leseigneur,  à l’orchestre et   dirigé  par Pascal Morvan, secondé par Violette Nebl.  Merci aux organisateurs des tâches matérielles pour le concert  donné en l’église de Grand-Couronne, en particulier à Cassandra Le Coënt. Tout a concouru  pour faire, en  ce mois de décembre  2019, un Hommage qui fera date.

Jacqueline voudrait nommer tous les acteurs  de ces manifestations. Elle remercie les professeurs  de la classe de chant de Sophie-Alice Pinchard-Aguessy, de la classe de violon de Jennifer Rio, de la classe de tuba de Volny Hostiou, de la classe de flûte traversière de Jean-Christophe Falala, des classes de piano du CRR de Rouen et du CRD de Grand et Petit-Couronne de Frédéric Aguessy, Christian Ersblöh, Pascaline Kissel, Claire Lecomte-Gac, Christine Marchais-Sieffert, Elise Rege, Ursula Von Lerber et Axel Willem.  Elle voudrait citer tous les interprètes qui ont ajouté à la partie pédagogique leur talent particulièrement apprécié. A ce sujet, les élèves seraient tous à citer. Ils ont été remarquables pour donner vie à l’Album pour piano : le Cœur enfantin,  à  la pièce n° 2 des Golfes d’ombre, aux Laudes à la Mort du Clown et à Spargens Sonum pour 4 tubas.

Il faut saluer l’interprétation, le  vendredi 6 décembre,  de  l’Aria de la Sonate pour flûte par Solène Streiff et Elise Rege, Le pain des ombres, par Eve Dermien,  le Divertissement d’été, Quatuor pour flûte, violon, violoncelle et piano, par Solène Streiff, Julie Aubernon, Axel Salmona et Elise Rege et la Fontaine Castalie pour violoncelle et piano par Axel Salmona et Elise Rege

 

Il faut  aussi applaudir la chaleureuse soirée en l’Eglise de Grand Couronne débutée  par  Fleur de patience  par Pascal Morvan  au hautbois,  suivi par De nuage et de vent  par l’orchestre. Il faut noter le moment de recueillement avec Mondcivitania  par la chorale de Grand et Petit Couronne dirigée par Leïla Galeb avant que n'éclate le joyeux Au Clair du soleil où les interprètes, chorales et orchestre emmenés par Pascal Morvan  ont pu manifester toute leur joie.

 

 

 

 

 

 

Commentaires

Aucun commentaire

Ajout d'un nouveau commentaire

Date

samedi 30 novembre 2019 à 17:00

Lieu

Grand Couronne et Rouen



<